PubliƩ le : Mardi 05 Septembre 2017 - 15h58

AVS

Avs : « Pole emploi m’a appelée pour annuler mon embauche »


Recrutée en mai, cette mere de famille s'est vu annoncer que finalement, elle ne l'était pas. (image d'illustration)

L’éducation nationale lui avait promis un emploi d’auxiliaire de vie scolaire à la rentrée, dans la région de Toulouse. Au lendemain de la rentrée, cette femme a reçu un appel de Pole emploi, indiquant qu’elle ne serait finalement pas recrutée. « Votre situation n’entre plus dans les critères pour bénéficier des contrats aidés ».

Le mail de l’académie de Toulouse était très clair : « votre candidature a été retenue ». Cette mère de famille avait postulé au printemps pour devenir auxiliaire de vie scolaire à la rentrée. Ancienne directrice de crèche, elle-même mère d’un enfant handicapé, elle avait toutes les compétences requises pour le poste. Sans emploi depuis plusieurs mois, elle était éligible aux contrats aidés. Au début de l’été, Anne était confiante: elle aurait un poste à la rentrée.

 

 Courrier Votre candidature a été retenue

Le mail de l'académie confirmant le recrutement

 

Sans nouvelle de la part de l’éducation nationale à la fin du mois d’Août, elle décide néanmoins de relancer son contact à l’académie. Elle envoie un mail et demande quand elle connaitra son affectation. Pas de réponse, l’inspection fait le mort…. Elle interroge alors Pole Emploi qui l’avait mise sur la piste de cet emploi en avril, elle reçoit ce mardi 5 septembre, au lendemain de la rentrée, un appel d’une conseillère de l’agence qui lui indique que finalement elle ne peut pas être recrutée. Son interlocutrice conclue : « Bon courage et relancez Pole Emploi en octobre ».

 

Le gouvernement avait pourtant indiqué récemment encore sur Vivre FM que l’Education nationale ne serait pas frappée par les réductions d’emplois aidés. Sur Vivre FM à la veille de la rentrée, la ministre du handicap précisait même que « les contrats aidés seraient fléchés en particulier vers l’accompagnement des élèves handicapés ».

 

Vincent Lochmann